Rechercher

Pourquoi est-il important de faire un retour au sophrologue après la séance ?

Il m'arrive parfois d'entendre "la sophrologie c'est bien, mais c'est pas pour moi", "c'est trop dur", "je m'endors à chaque fois", "je m'ennuie", "la position était inconfortable, je pensais que j'allais faire de la relaxation", "je n'ai pas trouvé le temps de pratiquer", ...

Ma question est toujours la même : "As-tu discuté de ça avec ton sophrologue ?"

La réponse est presque toujours "non", par peur de faire de la peine, parce que ça ne se fait pas, parce qu'on a l'habitude de rester sur du négatif sans le dire, parce qu'on préfère passer à autre chose, ...



Exprimer le positif vécu est souvent le plus facile, pour autant il arrive parfois d'être déçu car on s'attendait à vivre des ressentis et des émotions intenses, à voir le changement arriver dès la première séance. On voudrait que tout se passe bien et toujours bien, à chaque fois.

Et pourtant chaque pratique est différente, et observer nos attentes, nos jugements, nos pensées, nos blocages, fait parti de la séance et du cheminement.


"Pourquoi ce moment dans cette séance n'a pas été confortable ?"

Le cerveau et le corps peuvent résister, par manque d'habitude, parce que c'est nouveau, parce que ça n'est pas le bon moment. La sophrologie est là pour créer des sillons positifs en nous, qui changent notre regard sur nous-même, sur ce qui nous entoure, sur notre perception de ce que l'on vit intérieurement. Mais il faut parfois du temps, car ça n'est pas toujours simple pour notre cerveau.


OBSERVER POUR COMPRENDRE, MAIS AUSSI JUSTE OBSERVER...

Il ne faut pas toujours chercher des réponses mais juste constater sans jugement ce qui ce passe dans l'instant présent.

L'attente d'un résultat positif est, la plupart du temps, très ancré en nous. Et comme notre cerveau retient le négatif plus facilement que le positif, on en tire des conclusions parfois décourageantes.

C'est là qu'intervient le sophrologue, un échange sincère va lui permettre de mettre en lumière ces fonctionnements afin de ne pas rester sur des inconforts ou de fausses croyances.


En effet la sophrologie n'est pas juste de la relaxation, elle demande de la présence, de la concentration, d'être prêt à regarder ce qui se passe à l'intérieur de nous-même (y compris sur une simple séance de respiration). Avec la pratique, la fluidité, la détente et le bien être s'installent.


Je parle finalement ici de mon parcours, de mes ressentis, parce que je me rends compte que de nombreuses personnes passent par là, sans oser en parler... Je me souviens encore de l'inconfort des premières séances, de la difficulté à voir le positif, des buts que je me fixais inconsciemment et de mes exigences envers moi-même. Je me souviens du découragement parfois et pourtant tout ce qui reste c'est le chemin parcouru, le changement qui s'est opéré dans ma vie...


ALORS NE VOUS ARRÊTEZ PAS : VIVEZ, PRATIQUEZ, RESSENTEZ, VIBREZ, et si ça n'est pas toujours comme vous l'espériez... c'est qu'il n'y a pas de but en sophrologie, juste une intention positive dans l'instant présent.


Et surtout n'oubliez pas que je suis à votre disposition pour échanger après vos séances, notamment en vidéo, quel que soit votre retour.


Au plaisir !

10 vues0 commentaire